Soutenance HDR – A. Bidois – 17 novembre – « Pour une sociohistoire des sciences et des techniques : acteur·rices, espaces de production et de diffusion des savoirs de l’enseignement supérieur aux congrès scientifiques »

J’ai le plaisir de vous annoncer la tenue de ma soutenance d’habilitation à diriger des recherches en sociologie. Cette habilitation est intitulée : « Pour une sociohistoire des sciences et des techniques : acteur·rices, espaces de production et de diffusion des savoirs de l’enseignement supérieur aux congrès scientifiques ». Elle est composée de trois volumes :

–   un mémoire de synthèse situant les travaux produits dans la trajectoire biographique de son autrice, depuis ceux réalisés en amont de la thèse jusqu’aux plus récents,

–   un recueil de travaux

–   et un mémoire inédit. Ce dernier volume porte sur les congrès scientifiques de France, fondés par Arcisse de Caumont dans la première partie du XIXe siècle.

Résumé du mémoire inédit :

Le mémoire inédit porte sur les congrès scientifiques fondés par Arcisse de Caumont. Circonscrite, à une première période de leur existence (1833-1861), la recherche interroge le rôle des sociétés savantes de province dans la structuration des communautés et de leurs activités, et ouvre la discussion sur les enjeux de diffusion et de renouvellement des savoirs. Elle a été engagée à la suite de travaux antérieurs, sur le rôle de ces sociétés savantes dans la mise en place et la diffusion de cours et formations créés au XIXe siècle en dehors de l’université. Elle vise à compléter une lecture très centralisée de la production scientifique au XIXe siècle, par ailleurs très détaillée. S’appuyant sur l’étude systématique des comptes rendus produits à l’occasion des congrès, le mémoire produit une sociogenèse de ce projet politique qui revendique à la fois d’assurer une visibilité aux activités savantes de province, de coordonner et de diffuser leurs travaux. Il pointe l’ambivalence entre une velléité de s’autonomiser des institutions parisiennes et la volonté d’éclairer et d’influencer les autorités sur les réformes à mener. En décentrant le regard de Paris, il met au jour les formes spécifiques de structuration du travail intellectuel. Plus précisément, il montre les effets de l’organisation concrète des congrès sur les sociétés savantes et sur les villes qui accueillent les congrès mais aussi sur les savoirs produits. Plusieurs préoccupations particulièrement prégnantes ressortent de l’analyse de ces comptes rendus, ainsi en est-il de l’enseignement, notamment l’enseignement agricole, et de la question sociale. Les savoirs échangés et diffusés à l’occasion de ces congrès sont analysés au prisme des questionnements privilégiés par les congressistes, comme les mutations de la société française, le gouvernement des individus et de la société. Ils le sont également du point de vue des opérations et pratiques scientifiques qu’ils décrivent comme la recension, le classement et la préservation.

Le jury sera composé de :

Carole CHRISTEN, Professeure d’histoire contemporaine, IDEES, Université Le Havre Normandie, examinatrice

Virginie FONTENEAU, Professeure d’histoire des sciences et des techniques, EST Université Paris-Saclay, garante

Michel GROSSETTI, DR CNRS et DE EHESS, Lisst, Université de Toulouse, CNRS, EHESS, rapporteur

Jérôme LAMY, CR CNRS, HDR, CESSP, EHESS, examinateur

Olivier MARTIN, Professeur de sociologie, CERLIS, Université Paris Cité, rapporteur

Nathalie RICHARD, Professeure d’histoire contemporaine, Temos, Le Mans Université, rapportrice

Cette soutenance aura lieu le vendredi 17 novembre à 13 heures 30, à Gif-sur-Yvette, dans la salle principale du Lumen. Les informations pratiques pour s’y rendre se trouvent sur ce lien :https://emea01.safelinks.protection.outlook.com/?url=https%3A%2F%2Fwww.lumen.universite-paris-saclay.fr%2Finformations-pratiques&data=05%7C01%7C%7Ce59d746f5df44844e27b08dbdf0b8e89%7C84df9e7fe9f640afb435aaaaaaaaaaaa%7C1%7C0%7C638349012944614879%7CUnknown%7CTWFpbGZsb3d8eyJWIjoiMC4wLjAwMDAiLCJQIjoiV2luMzIiLCJBTiI6Ik1haWwiLCJXVCI6Mn0%3D%7C3000%7C%7C%7C&sdata=cyt79lod61tFrl1sEteoLZrGFwXOhSnTTD0dlyl2%2FhE%3D&reserved=0. (J’attire votre attention sur le fait qu’il existe peu de places de stationnement alentour).



Citer ce billet
Francois Féliu (2023, 10 novembre). Soutenance HDR – A. Bidois – 17 novembre – « Pour une sociohistoire des sciences et des techniques : acteur·rices, espaces de production et de diffusion des savoirs de l’enseignement supérieur aux congrès scientifiques ». Dynamiques sociales contemporaines. Consulté le 25 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nz07

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search