Yannick Le hénaff. “Tout le monde le faisait, personne n’en parlait”. Le travail esthétique des chirurgiens plasticiens controversé.

Yannick Le hénaff. “Tout le monde le faisait, personne n’en parlait”. Le travail esthétique des chirurgiens plasticiens controversé. Sociologie du Travail, Elsevier Masson, 2019

Résumé : Fort d’un corpus comptant près de 80 entretiens, des observations en situation et un travail d’archives, nous analysons l’évolution des conflits de légitimité chez les chirurgiens plasticiens, en nous intéressant particulièrement à la chirurgie et médecine esthétique. Ces deux activités, et la seconde en particulier, sont en effet déconsidérées dans le cadre de l’éthos professionnel des chirurgiens. Il s’agit ainsi de comprendre ces dynamiques de désignation et ces modalités de revalorisation au croisement des conflits inter- et intra-professionnels et des logiques de concurrence individuelle et professionnelle. Dans un premier temps, nous rendons compte des conditions ayant permis la revalorisation de la chirurgie esthétique, à l’intersection des logiques collectives (insertion sur le marché des chirurgiens nouvellement formés) et des carrières de ces professionnels. Si les plus réfractaires à la chirurgie esthétique exercent dans les services où celle-ci est minoritaire voire bannie, l’hypothèse d’une adéquation entre division morale et sociale du travail ne peut ici être retenue. Par la suite, nous nous intéressons à la médecine esthétique, largement dédaignée, et en apparente contradiction avec l’éthos chirurgical. Après avoir identifié ce qui disqualifie ces actes, nous réinscrivons la médecine esthétique et ses évolutions dans leur contexte historique. Puis nous tentons de comprendre comment cette disqualification est négociée à l’aune des changements que connaît actuellement le monde de la chirurgie plastique, qui tendent à donner un espace croissant à ces actes.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.