Le Master de Sociologie Recherche, Enquêtes, Diagnostics (RED)

Le master de sociologie Recherche, Enquêtes, Diagnostics (RED) de l’Université de Rouen est centré sur la conduite de recherches, la réalisation d’enquêtes et la mise en œuvre de diagnostics sociologiques. Il forme des sociologues professionnels praticiens ou académiques ayant de solides compétences théoriques et pratiques, capables de mener à bien des recherches collectives ou des interventions dans des organisations et des institutions privées ou publiques et ce dans une diversité de champs d’activités (santé, relations humaines, politiques publiques, etc.). Il est adossé au laboratoire de sociologie de l’Université, le DySoLab, et à son équipe.

Master 1 : la recherche au centre de la formation

La première année du master est commune à tous les étudiant-es. Elle permet tout d’abord d’approfondir les savoirs théoriques et les concepts sociologiques à partir d’enseignements sur les champs les plus dynamiques de la discipline que ce soit sur les questions d’organisations, d’innovations, de santé, de genre, de cultures, de temporalités, de migrations, d’action publique… Ces enseignements présentent les travaux sociologiques les plus récents et utilisent pour partie d’entre eux des pédagogies fondées sur les études de cas de manière à mettre les étudiant-es en position d’acteur.

La première année de master permet également de développer de grandes qualités méthodologiques. Outre de nombreux enseignements en méthodes qualitatives et quantitatives, les étudiant-es commencent leur formation dans le montage de projets collectifs. L’année est marquée par la réalisation d’un stage de terrain d’une semaine au premier semestre, qui, cette année, a été chroniqué au jour le jour sur ce carnet de recherche. Au cours de ce stage, tous les étudiants sont en immersion sur un terrain d’enquête commun et accompagné-es par les enseingnant-es dans la réalisation de leur enquête. Ce stage est l’occasion non seulement de mettre à l’épreuve ses capacités d’enquêteur mais aussi de souder durablement la promotion.

L’apprenti chercheur face à ses pairs : débriefing d’une journée de terrain à Bayeux

Cette première année est enfin marquée par la réalisation d’un mémoire de recherche. Accompagné-es par un-e enseignant-e chercheur-e du laboratoire de sociologie et suivi-es au long cours dans un atelier de suivi des mémoires, les étudiant-es réalisent une enquête empirique originale sur une thématique qu’ils et elles définissent de concert avec leur encadrant-e. A l’appui de cette enquête et de leurs lectures, ils et elles produisent un mémoire analytique soutenu devant un jury en fin d’année.

L’apprenti chercheur face à son bureau
Affiche du 8ème congrès de l’Association française de sociologie réalisée par Tommy Dessine

Master 2 : spécialisation et professionnalisation

Le master 2 s’inscrit dans la continuité du master 1 : présentation de champs sociologiques actifs (instituions, entreprises, négociation, expertise…) et nombreux exercices méthodologiques, comme le montage d’un projet collectif dans la continuité de ce qui est engagé en master 1. Mais le master 2 est aussi l’heure des choix.

L’apprenti chercheur face au choix d’orientation Source : LCI. fr

D’une part, les étudiant-es choisissent un parcours de spécialisation parmi deux : Santé Travail et Innovations sociales et égalités. Ces parcours permettent de « colorier » les enseignements puisqu’un tiers est réalisé par parcours et ainsi d’afficher une spécialisation. Ils sont marqués l’un et l’autre par la réalisation d’une intervention sociologique à la demande d’une entreprise ou d’une collectivité. Les promotions de chaque parcours sont ainsi sollicité-es pour réaliser une enquête collective et réaliser un diagnostic « grandeur nature » pour les institutions qui ont sollicité ces interventions.

D’autre part, les étudiant-es choisissent une orientation, « recherche » ou « professionnelle ». Le stage d’au moins 16 semaines qui clôt la deuxième année de master ainsi que le mémoire diffèrent selon l’orientation choisie. L’orientation dite professionnelle vise à l’insertion dans divers milieux professionnels (notamment dans les mondes de l’entreprise, de l’action publique et de la santé) à l’issue du master. Le stage, réalisé au sein d’une entreprise, d’une institution ou d’une collectivité, met en œuvre les compétences sociologiques des étudiants. L’orientation recherche permet quant à elle de préparer notamment la poursuite des études en doctorat. Le stage est réalisé au sein du DySoLab et permet la réalisation d’un mémoire de recherche et d’un projet de thèse. Dans ces deux orientations, des ateliers de recherche et de suivi des stages et des mémoires permettent un suivi au plus près des étudiant-es.

A l’issue du master de sociologie Recherche, Enquêtes, Diagnostics (RED), les diplômé-es s’orientent soit vers des métiers de chef-fe de projet, de chargé-e d’enquêtes ou de recherche, de conseil en organisation / innovation, d’expertise ou de prévention ; soit vers la poursuite d’étude en doctorat.

Pour plus d’informations : camille.dupuy@univ-rouen.fr

Camille Dupuy 

Coresponsable du Master de Sociologie Recherche, Enquêtes, Diagnostics (RED). 

Romain Juston Morival

Maître de conférences en sociologie à l'Université de Rouen Normandie (Laboratoire DySoLab-IRIHS) et chercheur affilié au Centre d'études de l'emploi et du travail (CEET / Cnam)

More Posts

Follow Me:
Twitter


Romain Juston Morival

Maître de conférences en sociologie à l'Université de Rouen Normandie (Laboratoire DySoLab-IRIHS) et chercheur affilié au Centre d'études de l'emploi et du travail (CEET / Cnam)

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search