Gouverner dans l’urgence – Olivier Borraz – 14 décembre à 14h

L’équipe d’organisation du séminaire DysoLab 2020 – 2021(Risque, technique,

Démocratie: La sociologie face aux risques industriels et environnementaux) est heureuse de vous inviter pour son dernier webinar de 2020 qui aura lieu le lundi 14 décembre à 14h00.

Nous recevrons Olivier Borraz, Directeur du Centre de Sociologie des Organisations à Sciences Po-CNRS, pour une session intitulée :

« Gouverner dans l’urgence »

Résumé : Comment interpréter le décalage que l’on observe entre la préparation à la gestion de crise et la gestion effective d’une crise comme celles associées à l’accident de Lubrizol en 2019 et la pandémie de Covid-19 en 2020 ? Dans cette intervention, Olivier Borraz présentera certaines des analyses développées dans l’ouvrage qu’il a co-écrit avec H. Bergeron, P. Castel et F. Dedieu, Covid-19: Une crise organisationnelle, mais également un retour sur les rapports produits après l’accident de Lubrizol. Il insistera sur l’improvisation qui a régné dans les deux dans la gestion de crise et les hypothèses que l’on peut formuler pour expliquer le non-recours aux dispositifs pourtant prévus pour ce type de situation extrême.

L’ouvrage Covid-19 : une crise organisationnelle est disponible sur Cairn

Une enquête « à chaud » auprès d’acteurs de la crise du Covid-19, qui, plutôt que des défaillances individuelles ou des dysfonctionnements techniques, met en avant des facteurs organisationnels : mauvaises leçons tirées du passé, faux sentiment de sécurité, confiance aveugle dans les outils de planification. De mars à mai 2020, les Français ont dû rester confinés chez eux. Comment cette mesure aux effets considérables a-t-elle pu être présentée comme la seule solution face à la pandémie de Covid-19 ?

Les auteurs, qui ont mené l’enquête « à chaud » auprès d’acteurs de la crise, formulent quelques hypothèses originales. Plutôt que des défaillances individuelles ou des dysfonctionnements techniques, ils mettent en avant des facteurs organisationnels : mauvaises leçons tirées du passé, faux sentiment de sécurité, confiance aveugle dans les outils de planification.Leur analyse des relations de pouvoir dans la gestion de la crise révèle d’autres phénomènes surprenants, tels que la création de nouvelles instances dans un paysage déjà saturé d’organisations et le niveau inédit de coopération au sein des hôpitaux.

Présentation de l’ouvrage

Le séminaire aura lieu uniquement en ligne et débutera à 14h, nous vous demandons de vous connecter dès 13h30 à la salle virtuelle (merci de couper votre micro et votre caméra afin de ne pas surcharger la connexion) :


https://webconf.univ-rouen.fr/greenlight/fel-rgl-5vd-lv8


Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search