Cycle 2 (2022-2023) : Sciences et numérique – enjeux méthodologiques

Les cinq interventions de ce deuxième cycle chercherons à questionner les enjeux méthodologiques lorsque des chercheurs travaillent avec ou sur le numérique :

Première séance – 21 novembre 2022  Camille Dupuy, Sociologue, Université de Rouen Normandie, Dysolab & François Sarfati, Sociologue, CPN, CEET
Dans leur ouvrage intitulé Gouverner par l’emploi, une histoire de l’école 42, paru en 2022 aux Presses Universitaires de France, Camille Dupuy et François Sarfati plongent au coeur d’une célèbre école de formation aux métiers du numérique. Elle et il montrent la manière dont la formation dans ce secteur concourt à transformer les rapports au travail et à mettre la formation au service de l’emploi. Il et elle analyse ce que c’est que d’enquêter dans un monde supposé « ouvert », « cool » et « sans hiérarchie », et d’y découvrir des multiples régulations et mises au pas des étudiant.es et des travailleur.ses.

Deuxième séance –23 janvier 2023  Collectif Lucid, Université de Rouen Normandie, Dysolab et DUMG
Whatsapp doc ? Médecins et sociologues face à un groupe de discussion en période de Covid Nous proposons dans cette séance de présenter une enquête réalisée conjointement par des sociologues et anthropologues du Dysolab et des chercheurs et chercheuses du département de médecine générale de l’Université de Rouen. Dans le cadre de cette enquête, nous avons eu accès à un groupe de discussion sur l’application Whatsapp qui rassemble une centaine de médecins généralistes affiliés au DUMG ou bien invités par l’un.e de ses membres. Constitué une semaine avant le premier confinement et toujours en activité, ce groupe vise à permettre aux praticiens d’échanger sur les questions soulevés par l’épidémie de Covid 19.

Troisième séance – 27 février 2023 Léo Joubert, Sociologue, Université de Rouen Normandie, Dysolab & Claire Bidart, Sociologue, CNRS, LEST
Explorer les données: quels outils pour quels regards ?Cette présentation capitalisera sur plusieurs enquêtes mobilisant des interfaces conçues pour la visualisation de données sociologiques : dans quelle mesure les outils numériques permettent-ils une exploration heuristique des données ? Nous verrons comment ces outils, loin d’être neutres épistémologiquement, engagent à la fois les hypothèses des concepteurs et les projections et interprétations des enquêteurs et des enquêtés. Ils exercent un pouvoir de “révélation” par l’image, le graphique ou la liste synthétique et facilitent la comparaison, mais les grilles de lecture doivent être explicitées pour établir leur potentiel didactique et épistémique.  Nous évoquerons le cas de quatre enquêtes longitudinales : « la vie en confinement » sur l’épidémie de Covid-19, « le Panel de Caen » sur les réseaux personnels, une enquête sur les réseaux d’entrepreneurs et une enquête sur la structuration de Wikipédia. Pour chacune de ces enquêtes, nous proposerons un retour d’expérience sur la conception d’outils d’analyse ad hoc.

Quatrième séance – 20 mars 2023 Claire Lemercier, Historienne, CNRS, CSO
Traiter numériquement des sources écrites –  Lorsqu’on s’intéresse à de grandes quantités de documents non nativement numériques (archives, manuscrits, imprimés, photos, etc., ancien·nes ou non) et que personne n’a encore numérisés, que faire du numérique ? Concrètement, quelles stratégies adopter (OCR, saisie “manuelle”, etc.) ? Que peut apporter un traitement numérique par rapport à d’autres formes de lecture de ces documents, et que risque-t-on de perdre dans l’aventure ? Claire Lemercier évoquera ces questions à partir d’une recherche en cours où les documents sont notamment des jugements et des éléments de biographies, et à partir de son expérience plus générale acquise lors d’ateliers organisés avec Claire Zalc.

Cinquième  séance – 15 mai 2023  Élie Guérault, Sociologue, Université de Clermont-Auvergne, Lescores
Les sociabilités numériques consolident-elles les frontières sociales ? – Quelques réflexions sur les spécificités et les usages des supports numériques de sociabilité à partir d’une enquête ethnographique menée dans une ville moyenne du centre de la France. Nous reviendrons sur les pratiques de sociabilité – en ligne et hors ligne – du « milieu culturel » d’une ville moyenne du centre de la France. Ce « groupe social localisé » investit massivement divers lieux de sociabilité, principalement des cafés et des locaux associatifs, espaces d’entre soi et d’interconnaissance, mais aussi certains supports numériques, notamment Facebook.

Modalités pratiques :toutes les séances ont lieu de 14h à 16h
Séminaire organisé de manière hybride
Présentiel : salle des thèses (F106) – bâtiment Freinet, Campus de Mont-Saint-Aignan
Distanciel : sur inscription àdysolab@univ-rouen.fr. Le lien sera envoyé le matin de chaque séance
Comité d’organisation : A. Bidois, C. Dupuy, L. Joubert, R. Juston Morival
avec le soutien de F. Féliu



Citer ce billet
Francois Féliu (2022, 10 octobre). Cycle 2 (2022-2023) : Sciences et numérique – enjeux méthodologiques. Dynamiques sociales contemporaines. Consulté le 21 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nyzp

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search