Soutenance de thèse – C. Piedagnel – 24 novembre – « Fabrique et usages de la convivialité par le management contemporain. Ethnographie au sein de deux entreprises » 

J’ai le plaisir de vous annoncer la soutenance de ma thèse de doctorat en sociologie intitulée « Fabrique et usages de la convivialité par le management contemporain. Ethnographie au sein de deux entreprises ».

Résumé

Dans le cadre de la gestion des ressources humaines, de plus en plus d’entreprises développent des dispositifs et des politiques en matière de convivialité. Alors qu’ils sont présentés comme la preuve des préoccupations éthiques des entreprises à la suite du taylorisme jugé déshumanisant, cette recherche part de l’hypothèse que la convivialité au travail, peut également être un outil managérial exerçant une « pression de conformité ».

L’investigation s’appuie sur trois enquêtes ethnographiques au sein d’une start-up parisienne, d’un magasin d’articles de sport ainsi que dans le siège social de la même enseigne. Elle mobilise également des enquêtes complémentaires sur un label de bien-être au travail et des professionnels de la convivialité en entreprise nommés « chief happiness officer », « office manager » ou « happiness manager ». Nuançant l’idée d’une rupture managériale à travers laquelle cette notion de « convivialité » se serait développée en opposition au taylorisme, et en fonction des évolutions du droit et de la santé au travail, l’enquête dévoile une stratégie d’ensemble visant avant tout à revaloriser l’image des organisations de travail. En analysant l’ensemble des « politiques de convivialité » mises en place dans les espaces observés, nous remarquons que les moments « informels » conçus par les cadres dirigeants comme le moyen d’obtenir des salariés de nouvelles formes de coopération, individuelles à travers le coaching par exemple, ou collectives par des divertissements sportifs ou ludiques, permettent de constituer une culture commune, et de faire accepter aux salariés les insuffisances de l’organisation. Les salariés vivent ces propositions et les injonctions qui y sont associées de différentes manières pouvant évoluer dans le temps: entre engagement, mobilisation; distanciation et résistances. Résistances souvent plus virulentes en fonction de leur ancienneté dans l’entreprise. Au même titre que le greenwashing est un terme qui critique des procédés marketing permettant de revaloriser l’image écologique des entreprises, cette thèse explore ce qu’elle qualifie d’« happywashing » pour désigner cette interprétation managériale de l’éthique, du bien-être et de la santé au travail.

Mots clés

Sociologie du travail – politiques de convivialité – management – happywashing – chief happiness officer – bien-être au travail – développement personnel – ethnographie – santé au travail

La soutenance aura lieu le vendredi 24 novembre à 14 heures, Place Emile Blondel, à Mont-Saint-Aignan dans la salle des thèses au premier étage du bâtiment Freinet devant un jury composé de :

M. Lionel JACQUOT, professeur de sociologie, Université de Lorraine (rapporteur)

M. Michalis LIANOS, professeur de sociologie, Université de Rouen Normandie (directeur de thèse)

Mme Anne MONJARET, directrice de recherche CNRS en sociologie, Université Paris Nanterre (présidente de jury)

M. David MELO, professeur de sociologie, université Savoie Mont-Blanc (rapporteur)

M. Frédéric NEYRAT, sociologue HDR (ancien directeur de thèse)

Mme Pauline Seiller, maîtresse de conférence, université de Caen (co-encadrante de thèse)

La soutenance sera suivie d’un pot auquel vous êtes chaleureusement conviés. Étant donné le nombre restreint de places et afin de faciliter l’organisation, je vous remercie de bien vouloir m’indiquer à l’avance votre présence par le biais de ce lien.https://evento.renater.fr/survey/soutenance-de-these-ouwc2bki

Informations d’accès

La soutenance se tiendra sur le campus de Mont-Saint-Aignan, place Emile Blondel, au sein du bâtiment Célestin Freinet (bâtiment n°15). La soutenance se tiendra au premier étage du bâtiment, en salle F106 (salle des thèses). Après avoir monté les escaliers, dirigez-vous à droite, la salle se situe au fond à gauche du couloir. Des places de stationnement sont disponibles aux alentours (attention, il est parfois difficile de trouver une place, prévoir un peu d’avance si vous venez en voiture). Accès en bus par le T1 (arrêt Campus – 3 minutes à pied) ou par le F2 et le F7, notamment si vous venez de la gare (arrêt place Colbert – 10 minutes à pied).



Citer ce billet
Francois Féliu (2023, 10 novembre). Soutenance de thèse – C. Piedagnel – 24 novembre – « Fabrique et usages de la convivialité par le management contemporain. Ethnographie au sein de deux entreprises » . Dynamiques sociales contemporaines. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/nz09

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search