Séminaire “Sciences, savoir et société numérique” – A. Théviot – 22 janvier – “Le travail politique des données. Evolution du marché du microciblage électoral en France de 2012 à 2022”

La prochaine séance du séminaire “Sciences, savoirs et société numérique” aura lieu le 22 janvier à 14h.

Anaïs Théviot, Maître de conférences en science politique, Université catholique de l’ouest, laboratoire ARENES (UMR 6051), présentera ses travaux dans une intervention intitulée « Le travail politique des données. Évolution du marché du microciblage électoral en France de 2012 à 2022 »

Résumé :

Lors de l’élection présidentielle française de 2022, la plupart des candidats ont utilisé des outils de micro-ciblage électoral pour personnaliser les envois de mails, repérer les portes à frapper ou sélectionner les « bonnes » boites aux lettres. C’est le cas par exemple de la candidate des Républicains (LR), Valérie Pécresse, qui effectue le « boitage » de son programme, tiré à 8 millions d’exemplaires, dans les zones électorales priorisées par l’application de campagne Qomon. Autrement dit, les quartiers où les résultats de la droite aux derniers scrutins présidentiels auraient baissé au profit d’Emmanuel Macron ou de Marine Le Pen en 2017. Il s’agit de reconquérir un électorat qui était auparavant sympathisant de son parti. 

Ces logiciels usant du big data électoral sont apparus il y a une dizaine d’années en France, notamment lors de l’élection présidentielle de 2012. Ces outils étaient alors très peu connus et ceux qui les ont mis en œuvre lors de la campagne du candidat socialiste François Hollande afin d’organiser un porte-à-porte ciblé ont rencontré de grandes difficultés pour convaincre les hommes politiques et les militants. Passant d’une forme d’amateurisme en 2012 au national et en 2014 au local, les experts du big data électoral français se sont depuis bien structurés et professionnalisés – chaque agence proposant des prestations et des logiciels différents, tout en ayant bien compris que leur force serait de surfer sur la vague de l’innovation algorithmique et de la mise en scène d’un groupe de compétences étiqueté DataScientist. Cette communication vise à analyser l’évolution du marché du big data politique entre 2012 et 2022.  Combinant une approche de sociologie des professions, de sociologie économique et de sociologie politique, notre travail interroge la professionnalisation de cette expertise politique. 

Nous nous appuyons sur une série d’enquêtes empiriques réalisées lors des élections présidentielles françaises de 2012 et de 2022. Quatre-vingt-deux entretiens semi-directifs ont été réalisés avec les professionnels de la communication numérique des équipes de campagne du Parti Socialiste (PS), de l’Union pour un Mouvement Populaire (UMP) en 2012, des Républicains (LR) et de La République En Marche (LREM) en 2016-2017 et de La France Insoumise (LFI), des Républicains (LR), de La République En Marche (LREM)  d’Europe Écologie Les Verts (EELV) et de Reconquête! en 2022 (dans le cadre de l’ANR JCJC MUTADATA), ainsi qu’une vingtaine d’entretiens effectués avec les directeurs des organisations qui proposent des prestations en big data électoral en France (eXplain auparavant LiegyMullerPons, Spallian, Emakina, Fédéravox, Netscouade, DigitaleBox, etc.) en 2017 et 2022. 

Modalités pratiques :

Toutes les séances ont lieu de 14h à 16h

Séminaire organisé de manière hybride

Présentiel : salle F207 – bâtiment Freinet, Campus de Mont-Saint-Aignan

Distanciel : sur inscription à dysolab@univ-rouen.fr. Le lien sera envoyé le matin aux personnes qui en auront fait la demande.

Comité d’organisation : A. Bidois, C. Dupuy, L. Joubert, R. Juston Morival

avec le soutien de Y. Li



Citer ce billet
Francois Féliu (2024, 13 janvier). Séminaire “Sciences, savoir et société numérique” – A. Théviot – 22 janvier – “Le travail politique des données. Evolution du marché du microciblage électoral en France de 2012 à 2022” Dynamiques sociales contemporaines. Consulté le 15 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/vkx3

Vous aimerez aussi...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search