Chapitre d’ouvrage : Devineau, S. ; Laplace, C. (2018). Hair as an indicator of liberation: Lesbian’s biographical paths

Devineau, S., & Laplace, C. (2018). Hair as an indicator of liberation: Lesbian’s biographical paths. In A. Kama & S. Barak-Brandes (Éd.), Feminist Interrogations of Women’s Head Hair: Crown of Glory and Shame. Londres: Routledge. Consulté à l’adresse https://www.routledge.com/Feminist-Interrogations-of-Womens-Head-Hair-Crown-of-Glory-and-Shame/Barak-Brandes-Kama/p/book/9781138581418

Table ronde 18 avril 2018 : Quel appui scientifique aux projets agricoles locaux ? et Biomasse et développement durable au Gabon

Animée par :
Jean-Louis LE GOFF, Enseignant-Chercheur au Laboratoire des Dynamiques sociales (DySoLab, Université de Rouen Normandie) ;
Armand LEGAY, Chercheur au Laboratoire des Dynamiques sociales (DySoLab, Université de Rouen Normandie) et intervenant à l’Ecole supérieure d’agriculture et d’agroalimentaire de Rouen (ESITPA devenue La Salle) ;
Roger NGUEMA-OBAME, PIRAL-UFGSE, Président-fondateur de l’Institut Africain d’Ingénierie Rurale et de Développement Social (Université de Rouen), Département de Sociologie (UOB), DySoLab ;
Ignace Mesmin NGOUA NGUEMA, Département de Sociologie (UOB);
Fanie MINDZE ANIDAU et Lidwine ANDAGUI, transformatrices de la citronnelle.

 

 

Dupuy, C. (2018). Pouvoir syndical et subordination salariale dans le monde associatif. Présenté à Sociologie des mondes associatifs, Paris: RT 35 de l’AFS, 13 avril.

Camille Dupuy interviendra le vendredi 13 avril au sein du séminaire du séminaire du RT 35 « Sociologie des mondes associatifs » de l’Association française de sociologie de 9h30 à 12h30.

La séance sera consacrée à deux interventions :

Camille Dupuy (Université de Rouen, DYSOLAB) : « Pouvoir syndical et subordination salariale dans le monde associatif »

Thibaut Menoux (Université de Nantes, CENS) : « Exister face au pouvoir économique. Le répertoire d’action symbolique d’une association professionnelle »

Les interventions seront discutées par Eric Cheynis (Université de Haute Alsace, SAGE).

Mevel, E. (2018). Emmanuelle Savignac, Yanita Andonova, Pierre Lénel, Anne Monjaret, Aude Seurrat (dir.), Le travail de la gamification. Enjeux, modalités et rhétoriques de la translation du jeu au travail. Lectures. Consulté à l’adresse http://journals.openedition.org/lectures/24513

Emmanuelle Savignac, Yanita Andonova, Pierre Lénel, Anne Monjaret, Aude Seurrat (dir.), Le travail de la gamification. Enjeux, modalités et rhétoriques de la translation du jeu au travail

Ellie Mevel
Le travail de la gamification
Emmanuelle Savignac, Yanita Andonova, Pierre Lénel, Anne Monjaret, Aude Seurrat (dir.), Le travail de la gamification. Enjeux, modalités et rhétoriques de la translation du jeu au travail, Bruxelles, Peter Lang, coll. « ICCA », 2017, 202 p., ISBN : 978-2-8076-0487-2.

Haut de page

Texte intégral

  • 1 Sur ce sujet voir : Emmanuelle Savignac, « Carnaval d’entreprise et spectacularisation de l’ordre m (…)
  • 2 Deterding, S., Dixon, D., Khaled, R. et al., “From game design elements to gamefulness: defining ga (…)

1Les challenges, les jeux de rôles et de simulation ou les serious game sont devenus des pratiques courantes dans le domaine du travail et de la formation1. Le recours croissant aux jeux dans les contextes professionnels dans le but d’optimiser la performance, l’apprentissage ou la productivité soulève une réflexion sur l’évolution des pratiques et des discours managériaux. Les contributions réunies dans cet ouvrage collectif mobilisent le concept de gamification – qui fait référence à « l’usage d’éléments de game design dans des contextes autres que de jeu » (Deterding et al. 2011)2 – afin d’explorer, à partir d’approches et de terrains variés, la question de l’importation des structures du jeu dans les contextes de travail et de formation. Ainsi, cet ouvrage invite à dépasser l’opposition traditionnelle entre les activités de jeu et les activités de travail et permet de concilier deux champs de recherche souvent envisagés comme contradictoires.

[http://journals.openedition.org/lectures/24513]

Le Henaff, Y. (2018). Modalités de revalorisation en chirurgie esthétique : le cas des techniques d’injection. Présenté à Les corps en transformation : chirurgie, genre et santé, Paris: AMADES, 13 avril.

Le Henaff, Y. (2018). Modalités de revalorisation en chirurgie esthétique : le cas des techniques d’injection. Présenté à Les corps en transformation : chirurgie, genre et santé, Paris: AMADES, 13 avril.

Dans cette communication, nous nous proposons de questionner les transformations récentes qui touchent le monde des chirurgiens esthétiques. Dans le cadre de leur pratique, les actes de médecine esthétique – des injections principalement – ont pris une place croissante, modifiant largement leur quotidien professionnel, les frontières de leur activité, le cadre de la relation avec la clientèle et leurs gestes techniques, moins intrusifs. Cette réappropriation engage en outre à une lutte de territoire avec les médecins esthétiques. Or, à l’aune de la culture de ce groupe professionnel, ces produits (toxine botulique et acide hyaluronique), apparus au tournant des années 1990, cumulent les facteurs dévalorisants : une faible technicité associée à un caractère peu spectaculaire. Cette situation offre une étude de cas intéressante : l’agrégation d’actes initialement délégitimés dans ce groupe, inclinant à questionner les conditions et les compromis permettant à ces chirurgiens de négocier cette aversion morale. L’évolution de ce groupe professionnel peut utilement être analysée par la concurrence au niveau des groupes (pour le contrôle d’une juridiction), mais aussi au niveau interindividuel.

conférences de Yoshihiko SHIRATOR (prof invité) : Question du nucléaire au Japon // L’enseignement supérieur en France et au Japon : une perspective comparative

Monsieur Yoshihiko SHIRATORI, Professeur de sociologie à la Faculté des lettres et Graduate School of Humanities,de l’Université de Kobe (Japon) donnera deux conférences- débat à l’UFR SHS

 

– la première mardi 3 avril 2018 de 14h à 16H en salle Freinet F106 sur la « Question du nucléaire au Japon » 日本の原発問題

 

– la seconde mercredi 4 avril 2018 de 11h à 13h en salle Freinet F 105 « L’enseignement supérieur en France et au Japon : une perspective comparative » 日本およびフランスにおける高等教育:比較の観点から

 

  • Les conférences seront prononcées en français. Monsieur Shiratori travaille sur l’évolution de l’enseignement supérieur, la question des migrations (ex. les immigrés chinois en France) et la fondation de la sociologie française (Durkheim). Il est aussi traducteur du français au japonais, ayant participé à la traduction des ouvrages de Pierre Ansart, Luc Boltanski et Eve Chiapello, Christopje Charle, Yves Deloye…

Définition, différenciation et Ciblage des populations en danger/dangereuses à Mayotte (Dicibl)

Condro, M., Féliu, F., Hachimi Alaoui, M., Lemercier, E., Muni Toke, V., & Palomares, E. (2018). Définition, différenciation et Ciblage des populations en danger/dangereuses à Mayotte (Dicibl) (p. 137). sous la direction scientifique de E. Lemercier et E. Palomares: Drees-Mire, CNAF.

Jeunes et mouvement syndical : trajectoires d’engagements et stratégies organisationnelles

Vous pouvez consulter la synthèse du rapport :
Béroud, S., Chartier, F., Dupuy, C., Kahman, M., & Karel, Y. (2017). Jeunes et mouvement syndical : trajectoires d’engagements et stratégies organisationnelles (p. 316). CGT.

Colloque international : Penser la mixité des professions de la prime enfance – 23 mars 2018

L’équipe Mixprim organise un colloque international le 23 mars avec la présence de Tim Rohrmann, Jan Peeters, Eve-Meuret-Campfort, Nicolas Murcier, Jean Plaisir et Joelle Braeunner !

Programme provisoire :

9h30 : Accueil des participants
9h45 : Ouverture du colloque : Sophie Devineau
10h -10h30 : Jan Peeters (directeur d’un centre de recherche en Belgique) : Un équilibre homme-femme dans l’ accueil et l’ éducation des jeunes enfants: de quel professionnalisme a-t’ on besoin?
10h30 -11h Eve-Meuret-Campfort (université de Nantes) : Le syndicalisme dans la petite enfance. Revendications, pratiques syndicales et conflits internes dans un contexte d’engagement non-mixte.
11h30-12h Tim Rohrmann (université d’Innsbruck, Allemagne) : L’entrée des hommes dans le secteur de la petite enfance, chances et défis : un aperçu international
14h- 14h30 Nicolas Murcier ( IRTS, Poitou-Charentes) : Du choix de devenir éducateur de jeunes enfants
14h30- 15h Jean Plaisir (N.Y, USA) : Ces Rares Hommes en Maternelle, Sont-ils des Super Héros ou des Travailleurs Culturels?
15h-15h30 Joelle Braeuner LEGS/Paris-VIII et Réseau québécois en Études féministes (RéQEF) à Montréal : Pratiques pédagogiques transformatrices : quelle réception et quelles résistances ?
15h30 Echanges avec la salle
16h30 Clôture du colloque : Sophie Devineau

 

Les inscriptions sont libres : https://shs-enquetes.univ-rouen.fr/index.php/541982?lang=fr

Séminaire Corps & Beauté : 5 février : Les pratiques esthétiques au défi des frontières

Les pratiques esthétiques au défi des frontières

5 février – 14h – salle des thèses – Bat Freinet

Ces dernières années, en Europe, nous avons pu observer l’émergence de différentes manifestations qui ont ouvert la porte aux études prenant pour objet la beauté. L’Interdisciplinary Team, de l’Université d’Oxford (Angleterre), organise depuis 2009 des rencontres interdisciplinaires autour, entre autres thèmes, de la beauté et de la mode. Depuis 2014, le réseau Beauty Demands de l’Université de Birmingham (Angleterre), centre son attention sur les normes, technologies et les routines de beauté avec une approche interdisciplinaire. En 2016, l’Université de Cambridge (Angleterre) a organisé les journées d’étude « Politics of beauty », accueillant un réseau international de chercheur.e.s spécialistes du sujet. La même année, à l’Université de Bayreuth (Allemagne) le colloque « Beauty and the norm » soulevait des questionnements sur la standardisation des pratiques de beauté tandis qu’à l’Université de Strasbourg, à l’occasion du colloque « Corps meurtris, beaux et subversifs», était prévu un axe de recherche centré sur les modifications corporelles à visée esthétique. Enfin, en octobre 2017, l’Université de Paris Créteil et l’EHESS ont organisé les journées d’étude « Grandes et petites mains de la beauté », qui ciblaient les opérateurs de beauté et privilégiaient une entrée par le travail. Cette première séance nous permettra d’expliciter les raisons pour lesquelles nous avons souhaité créer cet espace de réflexion. L’objectif est en particulier de fédérer les chercheur.e.s, jeunes et confirmé.e.s, afin de créer des projets de plus grande ampleur. Avec l’aide de nos invité.e.s nous reviendrons sur l’historique propre à ce champ de recherche en voie de formalisation et nous présenterons un bref « état de l’art » autour des différents terrains et des lignes théoriques qui sont en train de se dessiner. Enfin, avant de présenter l’ensemble des séances du séminaire, nous vous ferons part de nos intérêts de recherche : l’expérience esthétique des individus au prisme du genre (Marion Braizaz), la figure du chirurgien esthétique en France et Mexique (Eva Carpigo) ainsi que les logiques enchevêtrées de classe et de genre sous-jacentes à la pratique des élections de Miss (Camille Couvry). En dernier lieu, nous donnerons la parole à des invité.e.s d’exception, internationaux, afin de mettre en contexte quelques perspectives théoriques qui nous semblent fondamentales. Pour conclure, nous demanderons aux auditeur.trice.s de partager leurs centres d’intérêt et leurs attentes vis-à-vis de ce séminaire.

Avec :

Ruth Holliday est Professeure à l’Université de Leeds (Royaume-Uni) et travaille
sur le corps, la chirurgie esthétique, le tourisme médical international, les
représentations et identités de classe et la formation du goût et des valeurs. Elle a
dirigé un important programme de recherche destiné à comprendre le tourisme
international de la chirurgie esthétique en particulier chez les patients anglais,
chinois et australiens.

Francesco Remotti est Professeur émérite à l’Université de Turin (Italie) en
anthropologie sociale et culturelle. Il s’intéresse principalement à l’identité et aux
modifications corporelles, il interviendra autour des frontières d’humanité
explorées dans les modifications esthétiques, au prisme de la théorie
de l’anthropo-poiesis.

Séminaire « Sciences Sociales et Alcool » : « Approche anthropologique de la nuit » et  » L’alcoolisation nocturne à Lille : pratiques et politiques »

Le Laboratoire Dysolab vous invite au cycle de conférences

« Sciences Sociales et Alcool » :

Véronique Nahoum-Grappe (EHESS, Centre Edgar Morin)

« Approche anthropologique de la nuit »

Collectif Calenda

« L’alcoolisation nocturne à Lille : pratiques et politiques »

Discutant : Thomas Auvergnon (ARS Normandie)

Le lundi 22 janvier 2018 – 14h

F207 – Bâtiment Freinet – UFR SHS

Myriam Odile Blin : Terrasses et kalachnikovs

, « Terrasses et kalachnikovs », REFSICOM [en ligne], L’identité dans tous ses états : 2. Catégories symboliques et enjeux sociaux, mis en ligne le 16 novembre 2017, consulté le 10 January 2018. URL: http://www.refsicom.org/364

Résumé : Cet article tente de saisir les positionnements idéologiques de la jeune génération visée par les attentats de novembre 2015, à Paris, à partir de la polémique créée sur les réseaux sociaux par le hashtag « je suis en terrasse ». Cette polémique est le symptôme d’une crise identitaire que le triple piège instauré par la montée sécuritaire, l’islamophobie et le regain nationaliste a engendrée. Un sous bassement politique conséquent semble manquer à cette riposte. Le mise en perspective avec un autre attentat en Côte d’Ivoire quelques mois plus tard montre la difficulté du microcosme qui fréquente les terrasses de café, à Paris, et s’exprime avec ce hashtag, à envisager le contexte global et politique plus vaste qui a engendré les attentats. La légèreté du hashtag considéré ne révèle-t-elle pas une certaine vacuité face aux enjeux contemporains du monde ?

Jeûne, régimes restrictifs et cancer : revue systématique des données scientifiques et analyse socio-anthropologique sur la place du jeûne en France

Des chercheurs du laboratoire (P. Cohen, L. Bellenchombre et F. Féliu) ont participé à la rédaction du rapport coordonnée par le Réseau Nacre :

Jeûne, régimes restrictifs et cancer : revue systématique des données scientifiques et analyse socio-anthropologique sur la place du jeûne en France

Ils ont essentiellement participé à la rédaction du chapitre « Comprendre la place du jeûne en France. Une analyse socio-anthropologique »

Le rapport est disponible en ligne : https://www6.inra.fr/nacre/Le-reseau-NACRe/Outils-pour-professionnels/Rapport-NACRe-jeune-regimes-restrictifs-cancer-2017