Séminaire « Sciences Sociales et Alcool » : « Approche anthropologique de la nuit » et  » L’alcoolisation nocturne à Lille : pratiques et politiques »

Le Laboratoire Dysolab vous invite au cycle de conférences

« Sciences Sociales et Alcool » :

Véronique Nahoum-Grappe (EHESS, Centre Edgar Morin)

« Approche anthropologique de la nuit »

Collectif Calenda

« L’alcoolisation nocturne à Lille : pratiques et politiques »

Discutant : Thomas Auvergnon (ARS Normandie)

Le lundi 22 janvier 2018 – 14h

F207 – Bâtiment Freinet – UFR SHS

Myriam Odile Blin : Terrasses et kalachnikovs

, « Terrasses et kalachnikovs », REFSICOM [en ligne], L’identité dans tous ses états : 2. Catégories symboliques et enjeux sociaux, mis en ligne le 16 novembre 2017, consulté le 10 January 2018. URL: http://www.refsicom.org/364

Résumé : Cet article tente de saisir les positionnements idéologiques de la jeune génération visée par les attentats de novembre 2015, à Paris, à partir de la polémique créée sur les réseaux sociaux par le hashtag « je suis en terrasse ». Cette polémique est le symptôme d’une crise identitaire que le triple piège instauré par la montée sécuritaire, l’islamophobie et le regain nationaliste a engendrée. Un sous bassement politique conséquent semble manquer à cette riposte. Le mise en perspective avec un autre attentat en Côte d’Ivoire quelques mois plus tard montre la difficulté du microcosme qui fréquente les terrasses de café, à Paris, et s’exprime avec ce hashtag, à envisager le contexte global et politique plus vaste qui a engendré les attentats. La légèreté du hashtag considéré ne révèle-t-elle pas une certaine vacuité face aux enjeux contemporains du monde ?

Jeûne, régimes restrictifs et cancer : revue systématique des données scientifiques et analyse socio-anthropologique sur la place du jeûne en France

Des chercheurs du laboratoire (P. Cohen, L. Bellenchombre et F. Féliu) ont participé à la rédaction du rapport coordonnée par le Réseau Nacre :

Jeûne, régimes restrictifs et cancer : revue systématique des données scientifiques et analyse socio-anthropologique sur la place du jeûne en France

Ils ont essentiellement participé à la rédaction du chapitre « Comprendre la place du jeûne en France. Une analyse socio-anthropologique »

Le rapport est disponible en ligne : https://www6.inra.fr/nacre/Le-reseau-NACRe/Outils-pour-professionnels/Rapport-NACRe-jeune-regimes-restrictifs-cancer-2017

Les vidéos du colloque Ethnographies et Engagements

Les vidéos du colloque Ethnographies et engagements sont disponibles sur le site du colloque : https://engagementsef17.sciencesconf.org/


  • Conférence introductive du colloque : Olivier Sirost (CETAPS), Patrice Cohen (DySoLab) & Eric Rémy (NIMEC)

  

 

  • Conférence inaugurale du séminaire : Christian Ghasarian > « La réflexivité dans la pratique ethnographique

 

 

  • Conférence inaugurale du colloque : Florence Weber > « Métropolisation et paupérisation inégale des territoires : des enquêtes ethnographiques mutualisées au service de politiques publiques plus efficaces »

 

  • Conférence : Dominique Desjeux > « L’engagement critique de la socio-anthropologie entre dénonciation, enchantement et compréhension »

 

  • Conférence : Bastien Soulé > « Quelle place pour la sociologie au sein d’une recherche action collaborative ? L’expérience du passage d’une recherche appliquée à une posture de chercheur impliqué »

 

Yannick Le Henaff et Miléna Spach – La réglementation française de l’alcool en milieu sportif : entre enjeux économiques, sanitaires et sociaux – Les tribunes de la santé

Le Hénaff, Y. & Spach, M. (2017). La réglementation française de l’alcool en milieu sportif : entre enjeux économiques, sanitaires et sociaux. Les Tribunes de la santé, 56,(3), 71-82. doi:10.3917/seve.056.0071.

Résumé

À partir d’un état des lieux législatif, cet article propose d’amorcer des pistes pour comprendre les tensions et injonctions contradictoires qui traversent le monde sportif et politique à l’égard de l’alcool, en montrant que celles-ci s’articulent essentiellement autour de trois registres discursifs : sanitaire, sécuritaire et économique. Pour comprendre comment ces registres sont utilisés, trois pans de la réglementation de l’alcool en milieu sportif sont abordés successivement : la consommation, la vente, la publicité et le parrainage. Une réflexion plus large, croisant l’évolution législative et la manière dont se construisent les problèmes sociaux, invite à questionner, au-delà des discours, le poids respectif des différents groupes qui les portent.

Compte-rendu de l’ouvrage de Violaine Girard : Le vote FN au village. Trajectoires de ménages populaires du périurbain

Benjamin Chevalier, « Violaine Girard, Le vote FN au village. Trajectoires de ménages populaires du périurbain. », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, 2017, mis en ligne le 20 novembre 2017, consulté le 21 novembre 2017. URL : http://lectures.revues.org/23814

Blin, M.-O. (2017). Sénégal, France, USA : anciens et nouveaux commerces triangulaires.

Blin, M.-O. (2017). Sénégal, France, USA : anciens et nouveaux commerces triangulaires. In F. Richer-Rossi (Éd.), D’une culture à l’autre. Bras de fer et brassages (p. 41‑62). Paris: Michel Houdiard éditeur.
Quand les cultures se rencontrent, quand les regards se croisent et que les valeurs se mesurent à des aunes différentes, quand la découverte se révèle source d’interrogation, de défiance mais aussi d’enthousiasme et de richesse, s’ouvre alors le large éventail des approches entre crainte et séduction, médiation et négociation, bras de fer et de brassage(s).
Les échanges culturels se trouvent au cœur de cet ouvrage. 13 enseignants-chercheurs et professionnels du monde des arts y livrent des réflexions et des témoignages sur l’engagement intellectuel et politique en Afrique, Amérique, Asie, Europe. Ils soulignent la part du dialogue tant sur le plan humain qu’économique et social et nous invitent à la pluralité des regards. Aussi le livre prend-il divers chemins ; il nous emmène du musée d’Orsay à l’Art Institute de Chicago, mais aussi à la Galleria civica d’arte moderna e contemporanea de Turin. Il fait une pause dans la rue où le street art égaie le quotidien en racontant leur ville aux passants. Il donne des exemples d’engagements culturels ambitieux dans des continents lointains et même dans des pays en guerre. Il se penche sur la problématique des langues dans le cadre d’œuvres cinématographiques et de publicités qui transportent des stéréotypes culturels via la globalisation des marchés.
Il n’y a pas de cultures individuelles mais une seule Culture qui les englobe toutes, depuis l’Islande des sagas à la Russie de La Geste du prince Igor, depuis l’Amérique du Popol Vuh au Japon millénaire de Madame Murasaki ou aux grands poètes chinois de la dynastie Tang. C’est pour cette raison que la traduction existe : elle unifie des traditions diverses, elle facilite l’entrée en des lieux inaccessibles, elle suscite des mouvements littéraires ou artistiques, elle agite sans cesse le shaker du génie humain pour en tirer le cocktail qui tonifie les esprits et les cœurs de tous.
Luis Alberto de Cuenca, Real Academia de la Historia, Madrid

La laboratoire Dysolab Vous invite au séminaire

« Dynamiques sociales contemporaines »

Axe MODERNITE

Le lundi 27 novembre 2017

Mamadou Dramé

Université Cheikh Anta Diop de Dakar

« le Slam, entre tradition et modernité »

 

Le mouvement hip hop a souvent été réduit à une expression musicale liée au rap, à une expression gestuelle, avec le break dance et une expression picturale appelée graffiti ou tags. Depuis quelques années se développe, au Sénégal, et  surtout dans l’espace francophone, en Afrique, un autre type d’expression artistique, le slam.  Dans cette communication, Mamadou Dramé compare deux genres apparentés pour en saisir les nuances mais aussi les ressemblances. Au niveau des formes, des thématiques et des relations avec la société, notamment la prise en  charge des problèmes de la société, tout comme le rôle que l’artiste s’assigne, les ressemblances sont difficiles à nier. Et en toile de fond, la question suivante :  Le rap ne serait–il pas à mi-chemin entre expression moderne et poésie traditionnelle   ?

 

Animé par Myriam Odile Blin

 

À 14h

Salle F 207 Bâtiment Freinet

UFR SHS

Neveu, G. Gérer la menace de grève générale dans l’industrie pétrochimique de la Basse Seine: l’agitation sociale aux usines Jupiter en 1938

Neveu, G. (2017). Gérer la menace de grève générale dans l’industrie pétrochimique de la Basse Seine: l’agitation sociale aux usines Jupiter en 1938. Présenté à Usines en bord de Seine Les territoires de la Seconde Révolution industrielle du XXe au XXIe siècle, Rouen: GRhis, Unievrsité de Rouen Normandie, Parc naturel régional des Boucles de la Seine, 16-17 novembre.
Programme du colloque : uebdsprogramme-revu-22082017-1

Mixité dans la Prime enfance – 11 décembre 2017

L’équipe du projet MIXPRIM est heureux de vous inviter au colloque qui se déroulera le 11 décembre 2017 à la Mdu.

Mixité dans les métiers de la prime enfance

 

L’inscription est libre mais obligatoire (dans la limite des salles disponibles) :

https://shs-enquetes.univ-rouen.fr/index.php/541982?lang=fr

 

Programme de recherche MIXPRIM DySoLab-IRIHS-Région Normandie
Salle des conférences Maison de l’Université
Programme du déroulement de la journée :

9h30 : Accueil des participants
10h : Ouverture du colloque : Sophie Devineau
10h15-10h30 : Zeineb Touati « Affichage et représentations des métiers de la petite enfance dans les médias”
10h30-10h45 Anne Schneider « Les représentations garçons-filles dans la catégorisation des métiers à travers les albums de littérature de jeunesse pour les petits (2-8 ans) en France : de la bonne intention aux tensions genrées »
10h45-11h15 Carole Daverne-Bailly « Les représentations de ces métiers pour les familles »
11h15-11h30 Pause
11h30-11h45 Christine Fontanini « Les représentations de ces métiers chez les collégien-ne-s et les lycéenne-s »
11h45-12h15 Discussion — Echanges
12h15-14h Pause déjeuner
14h-14h15 Esaï Makoundou, Aurélia Confais « Les représentations de ces métiers chez les étudiants »
14h15-15h Sophie Devineau, François Féliu, Sandrine Valentin « Les expériences personnelles et professionnelles des rares hommes exerçant à l’école maternelle et en crèche ».
15h-15h30 Discussion — Echanges — Témoignages de professionnels*
16h Clôture du colloque Sophie Devineau

 

 

Cameille Dupuy dans ActuEl-CE « Les jeunes n’éprouvent pas de défiance à l’égard des syndicats »

« Les jeunes n’éprouvent pas de défiance à l’égard des syndicats » (12/10/2017) : http://www.actuel-ce.fr/content/les-jeunes-neprouvent-pas-de-defiance-legard-des-syndicats

Les jeunes seraient-ils des individualistes rétifs à tout engagement dans un mandat syndical ou de représentation du personnel ? Pas du tout, répond la sociologue Camille Dupuy. Si les moins de 35 ans sont encore moins syndiqués que les autres salariés, c’est surtout parce qu’ils restent longtemps soumis à des statuts précaires. Interview.

Camille Dupuy est maîtresse de conférences en sociologie à l’université de Rouen et membre du Dysolab, laboratoire des dynamiques sociales contemporaines. L’équipe de recherches dont elle fait partie a enquêté sur les jeunes et le syndicalisme aujourd’hui, et va bientôt publier ses conclusions au sein l’IRES (institut de recherches économiques et sociales). Ce travail va au rebours des idées reçues concernant le rapport des jeunes au monde syndical et à la représentation du personnel. Interview.

« Alimentation et cancers dans le monde. Les expériences des personnes malades et en rémission »

Patrice Cohen a participé, avec deux autres collègues, à la coordination d’un n° de la revue internationale Anthropology of food intitulé « Alimentation et cancers dans le monde. Les expériences des personnes malades et en rémission, Cohen, P., Hoarau, H., & Lorcy, A. (Éd.). (2017). Anthropology of food, (12). Disponible ici : http://aof.revues.org/8214
L’introduction qu’ils ont rédigée, « Les expériences alimentaires des personnes atteintes de cancer : continuités et ruptures au prisme des dimensions locales et globales » est disponible :  ici !

F. Bolter (Éd.), La prise en compte du genre en protection de l’enfance

Stéphanie Boujut a participé au rapport La prise en compte du genre en protection de l’enfance :
Boujut, S., & Frechon, I. (2017). S’occuper des enfants, est-ce une question de genre ? In F. Bolter (Éd.), La prise en compte du genre en protection de l’enfance (p. 57‑68). La documentation Française, ONPE. Consulté à l’adresse https://www.onpe.gouv.fr/system/files/publication/dt_genre_complet_web.pdf
Résumé :
Ce texte a pour objectif de présenter les différents niveaux des inégalités de genre qui
entrent en jeu dans un domaine où les relations de service organisent les échanges
entre les professionnels et le public accueilli. À partir d’une étude sur les trajectoires
de prise en charge d’enfants placés et de différents matériaux permettant d’observer
les pratiques professionnelles dans le système de la protection de l’enfance, les auteurs
mettent en évidence les conséquences d’une distribution fortement inégalitaire des
rôles des hommes et des femmes dans les métiers de la protection de l’enfance ainsi
que les mécanismes à l’œuvre qui différencient l’orientation du public accueilli selon
le sexe des enfants, les menant à réfléchir à la place du genre dans les pratiques
professionnelles auprès de l’enfance protégée.