Couvry, C., « Thibaut Muzergues, La quadrature des classes. Comment de nouvelles classes sociales bouleversent les systèmes de partis en Occident », Lectures, juin 2018,

Couvry, C., « Thibaut Muzergues, La quadrature des classes. Comment de nouvelles classes sociales bouleversent les systèmes de partis en Occident », Lectures, juin 2018, [En ligne]. <http://journals.openedition.org/lectures/25174>. (Consulté le 2 juillet 2018).
En France, les résultats du premier tour des élections présidentielles de 2017 ont été serrés entre les quatre premiers candidats et ont montré que le clivage binaire entre gauche et droite n’était plus aussi saillant que par le passé. Considérant que cette situation relève d’une transformation profonde des systèmes politiques en Occident, Thibault Muzergues défend la thèse selon laquelle quatre catégories différentes d’électeurs sont actuellement influentes et redéfinissent le système politique en un jeu quadripartite. Les quatre « classes sociales » identifiées par l’auteur ne sont pas nécessairement antagonistes et se distinguent en ce sens d’une acception marxienne du terme. Quel est leur profil sociologique ? Comment ces nouvelles classes redéfinissent-elle l’offre politique et interagissent-elles par le jeu des coalitions ? Portant un regard croisé sur les situations sociologiques et politiques dans différents pays de l’Union européenne et d’Amérique du Nord, cet ouvrage propose de faire la lumière sur les reconfigurations de l’électorat et des coalitions dans le monde occidental tout en identifiant quelques stratégies gagnantes et scénarios possibles pour les prochaines élections.
[…]

Devineau, S. et al., « Working in Higher Education in France Today: A Specific Challenge for Women »

Devineau, S. et al., « Working in Higher Education in France Today: A Specific Challenge for Women », International Journal of Higher Education, juin 2018, vol. 7, n° 3, p. 209.

Abstract

By 2017, French higher education had undergone a dramatic restructuration following the Bologna process twenty years earlier which impact all the European universities (Rüegg, 2010), and the implementation of the French LRU in 2007 (Stavrou, 2017). Some studies examined this new model’s effect on university academics through international or european comparative approaches (Musselin, 2008 ; Tiechler, Höhle, 2013). A decade after the French LRU, our particular focus concerns the activity of women with children like in others organizations (Bercot, 2014). The associate professors have to overcome in a very competitive context where the time management is a real challenge as the 3 coordinators at different levels in the faculty point it out. At first, an extensive survey (1409 returned questionnaires) shows that women are significantly more concern than men by these contraints. Then, in a qualitative approach, some 28 biographical interviews identify the different strategies women find.

Dysolab à l’ISA de Toronto : 15-20 juillet

Six sociologues de Dysolab seront à l’ISA à Toronto en juillet 2018 !

Cohen P., Bellenchombre L., Féliu F., French Configurations of the Promotion and Practices of Fasting: Emerging Tools of Reflexivity and Ongoing Blurring Boundaries between Conventional and Unconventional Medicine

Devineau S., Couvry C., Féliu F., Women As Teachers and Researchers : Which Strategies to Stay in the Race ?

Carpier G., Cohen P., ‘Integrative Health’ As a Political Project: Institutional Arrangements Towards CAM at the Federal Level in the U.S.

 

Bidois, A. et Rozay, A.-S. (éds.), Osons la technique. Patrimoine scientifique et technique en Normandie, Rouen, Editions point de vues, 2018,

Bidois, A. et Rozay, A.-S. (éds.), Osons la technique. Patrimoine scientifique et technique en Normandie, Rouen, Editions point de vues, 2018

 

28 portraits d’instruments scientifiques et techniques commentés par des historiens, des sociologues, des physiciens, des collectionneurs ou encore des conservateurs.

À l’occasion de son dixième anniversaire, le réseau Résitech vous invite à découvrir quelques pièces du patrimoine scientifique et technique en Normandie.

Condro, M., Girard, V., & Palomares, E. (2018). How to Identify and Select Citizens Entitled to Social Housing in a Postcolonial Situation? Administrative Agents Dealing with Changing Bureaucratic Norms in a French Overseas Administrative Department.

Condro, M., Girard, V., & Palomares, E. (2018). How to Identify and Select Citizens Entitled to Social Housing in a Postcolonial Situation? Administrative Agents Dealing with Changing Bureaucratic Norms in a French Overseas Administrative Department. In L. Barrault-Stella & P.-E. Weill (Éd.), Creating Target Publics for Welfare Policies: A Comparative and Multi-level Approach (p. 177‑198). Springer International Publishing.
Consulté à l’adresse //www.springer.com/in/book/9783319895956

Soutenance de thèse « Mahorais à La Réunion : entre dynamiques de migration, stratégies d’adaptation et recompositions identitaires dans le quartier de La Chaumière »

Mezzapesa Melanie a soutenue sa thèse de doctorat en sociologie intitulée : « Mahorais à La Réunion : entre dynamiques de migration, stratégies d’adaptation et recompositions identitaires dans le quartier de La Chaumière » Le jeudi 17 mai 2018 à 14h

Le jury est composé de:

Mme Jacqueline ANDOCHE, Maîtresse de Conférences, Université de La Réunion, Co-encadrante de thèse

M. Bernard CHERUBINI, Maître de Conférences HDR, Université de Bordeaux, Rapporteur

M. Patrice COHEN, Professeur des Universités, Université de Rouen Normandie, Directeur de thèse

M. Christian GHASARIAN, Professeur, Université de Neuchâtel, Examinateur

Mme Deirdre MEINTEL, Professeure, Université de Montréal, Rapporteuse

Mme Élise PALOMARES, Maîtresse de Conférences, Université de Rouen Normandie, Examinatrice

Résumé :

Fondée sur une ethnographie de longue durée à La Chaumière, cette thèse souhaite prendre pour objet l’analyse de la migration mahoraise dans les processus de constructions identitaires propres à La Réunion. Les migrants mahorais deviennent alors un enjeu et un objet des politiques locales qui questionnent leur place au sein de la société réunionnaise. À partir d’une imprégnation quotidienne, l’analyse d’un territoire délimité – La Chaumière – permet de comprendre à l’échelle départementale les modalités de migration, les stratégies d’adaptation et l’émergence de nouvelles territorialités des populations en provenance de Mayotte et des Comores en contexte réunionnais.

En effet, ce choix d’analyser un groupe dans un cadre territorial bien délimité, dans une ville où la politique locale tend à la mise en valeur de sa diversité ethnico-religieuse, permet ainsi d’évaluer les différentes modalités de construction des projets migratoires et d’implantation de ces familles françaises originaires de Mayotte. Venue du dernier département français, la majorité de sa population est musulmane, de tradition bantoue, et émigre massivement vers La Réunion depuis les années 2000. Les modalités de migration et les stratégies d’adaptation sont complexes, et interpellent la cohabitation culturelle et cultuelle réunionnaise. Un multiculturalisme constamment réinterrogé par les différentes problématiques d’habitat et de chômage, l’augmentation des conflits et des discours racistes, et par les réflexions sur l’identité réunionnaise.

Mots-clefs : La Réunion – Migration mahoraise – Territoire – Ethnicité – Réseaux.

Colloque Mixprim – 23 mars 2018

Suite au colloque Mixprim du 23 mars vous pouvez revoir l’intégralité des communication sur la vidéo ci-dessous :

 

 

 

Ouverture du colloque : Sophie Devineau et Elise Lemercier

Jan Peeters (directeur d’un centre de recherche en Belgique) : Un équilibre homme-femme dans l’ accueil et l’ éducation des jeunes enfants: de quel professionnalisme a-t’ on besoin?

Tim Rohrmann (université d’Innsbruck, Allemagne) : L’entrée des hommes dans le secteur de la petite enfance, chances et défis : un aperçu international
Nicolas Murcier ( IRTS, Poitou-Charentes) : Du choix de devenir éducateur de jeunes enfants

Jean Plaisir (N.Y, USA) : Ces Rares Hommes en Maternelle, Sont-ils des Super Héros ou des Travailleurs Culturels?

Joelle Braeuner LEGS/Paris-VIII et Réseau québécois en Études féministes (RéQEF) à Montréal : Pratiques pédagogiques transformatrices : quelle réception et quelles résistances ?

Chapitre d’ouvrage : Devineau, S. ; Laplace, C. (2018). Hair as an indicator of liberation: Lesbian’s biographical paths

Devineau, S., & Laplace, C. (2018). Hair as an indicator of liberation: Lesbian’s biographical paths. In A. Kama & S. Barak-Brandes (Éd.), Feminist Interrogations of Women’s Head Hair: Crown of Glory and Shame. Londres: Routledge. Consulté à l’adresse https://www.routledge.com/Feminist-Interrogations-of-Womens-Head-Hair-Crown-of-Glory-and-Shame/Barak-Brandes-Kama/p/book/9781138581418

Table ronde 18 avril 2018 : Quel appui scientifique aux projets agricoles locaux ? et Biomasse et développement durable au Gabon

Animée par :
Jean-Louis LE GOFF, Enseignant-Chercheur au Laboratoire des Dynamiques sociales (DySoLab, Université de Rouen Normandie) ;
Armand LEGAY, Chercheur au Laboratoire des Dynamiques sociales (DySoLab, Université de Rouen Normandie) et intervenant à l’Ecole supérieure d’agriculture et d’agroalimentaire de Rouen (ESITPA devenue La Salle) ;
Roger NGUEMA-OBAME, PIRAL-UFGSE, Président-fondateur de l’Institut Africain d’Ingénierie Rurale et de Développement Social (Université de Rouen), Département de Sociologie (UOB), DySoLab ;
Ignace Mesmin NGOUA NGUEMA, Département de Sociologie (UOB);
Fanie MINDZE ANIDAU et Lidwine ANDAGUI, transformatrices de la citronnelle.

 

 

Dupuy, C. (2018). Pouvoir syndical et subordination salariale dans le monde associatif. Présenté à Sociologie des mondes associatifs, Paris: RT 35 de l’AFS, 13 avril.

Camille Dupuy interviendra le vendredi 13 avril au sein du séminaire du séminaire du RT 35 « Sociologie des mondes associatifs » de l’Association française de sociologie de 9h30 à 12h30.

La séance sera consacrée à deux interventions :

Camille Dupuy (Université de Rouen, DYSOLAB) : « Pouvoir syndical et subordination salariale dans le monde associatif »

Thibaut Menoux (Université de Nantes, CENS) : « Exister face au pouvoir économique. Le répertoire d’action symbolique d’une association professionnelle »

Les interventions seront discutées par Eric Cheynis (Université de Haute Alsace, SAGE).

Mevel, E. (2018). Emmanuelle Savignac, Yanita Andonova, Pierre Lénel, Anne Monjaret, Aude Seurrat (dir.), Le travail de la gamification. Enjeux, modalités et rhétoriques de la translation du jeu au travail. Lectures. Consulté à l’adresse http://journals.openedition.org/lectures/24513

Emmanuelle Savignac, Yanita Andonova, Pierre Lénel, Anne Monjaret, Aude Seurrat (dir.), Le travail de la gamification. Enjeux, modalités et rhétoriques de la translation du jeu au travail

Ellie Mevel
Le travail de la gamification
Emmanuelle Savignac, Yanita Andonova, Pierre Lénel, Anne Monjaret, Aude Seurrat (dir.), Le travail de la gamification. Enjeux, modalités et rhétoriques de la translation du jeu au travail, Bruxelles, Peter Lang, coll. « ICCA », 2017, 202 p., ISBN : 978-2-8076-0487-2.

Haut de page

Texte intégral

  • 1 Sur ce sujet voir : Emmanuelle Savignac, « Carnaval d’entreprise et spectacularisation de l’ordre m (…)
  • 2 Deterding, S., Dixon, D., Khaled, R. et al., “From game design elements to gamefulness: defining ga (…)

1Les challenges, les jeux de rôles et de simulation ou les serious game sont devenus des pratiques courantes dans le domaine du travail et de la formation1. Le recours croissant aux jeux dans les contextes professionnels dans le but d’optimiser la performance, l’apprentissage ou la productivité soulève une réflexion sur l’évolution des pratiques et des discours managériaux. Les contributions réunies dans cet ouvrage collectif mobilisent le concept de gamification – qui fait référence à « l’usage d’éléments de game design dans des contextes autres que de jeu » (Deterding et al. 2011)2 – afin d’explorer, à partir d’approches et de terrains variés, la question de l’importation des structures du jeu dans les contextes de travail et de formation. Ainsi, cet ouvrage invite à dépasser l’opposition traditionnelle entre les activités de jeu et les activités de travail et permet de concilier deux champs de recherche souvent envisagés comme contradictoires.

[http://journals.openedition.org/lectures/24513]

Le Henaff, Y. (2018). Modalités de revalorisation en chirurgie esthétique : le cas des techniques d’injection. Présenté à Les corps en transformation : chirurgie, genre et santé, Paris: AMADES, 13 avril.

Le Henaff, Y. (2018). Modalités de revalorisation en chirurgie esthétique : le cas des techniques d’injection. Présenté à Les corps en transformation : chirurgie, genre et santé, Paris: AMADES, 13 avril.

Dans cette communication, nous nous proposons de questionner les transformations récentes qui touchent le monde des chirurgiens esthétiques. Dans le cadre de leur pratique, les actes de médecine esthétique – des injections principalement – ont pris une place croissante, modifiant largement leur quotidien professionnel, les frontières de leur activité, le cadre de la relation avec la clientèle et leurs gestes techniques, moins intrusifs. Cette réappropriation engage en outre à une lutte de territoire avec les médecins esthétiques. Or, à l’aune de la culture de ce groupe professionnel, ces produits (toxine botulique et acide hyaluronique), apparus au tournant des années 1990, cumulent les facteurs dévalorisants : une faible technicité associée à un caractère peu spectaculaire. Cette situation offre une étude de cas intéressante : l’agrégation d’actes initialement délégitimés dans ce groupe, inclinant à questionner les conditions et les compromis permettant à ces chirurgiens de négocier cette aversion morale. L’évolution de ce groupe professionnel peut utilement être analysée par la concurrence au niveau des groupes (pour le contrôle d’une juridiction), mais aussi au niveau interindividuel.

conférences de Yoshihiko SHIRATOR (prof invité) : Question du nucléaire au Japon // L’enseignement supérieur en France et au Japon : une perspective comparative

Monsieur Yoshihiko SHIRATORI, Professeur de sociologie à la Faculté des lettres et Graduate School of Humanities,de l’Université de Kobe (Japon) donnera deux conférences- débat à l’UFR SHS

 

– la première mardi 3 avril 2018 de 14h à 16H en salle Freinet F106 sur la « Question du nucléaire au Japon » 日本の原発問題

 

– la seconde mercredi 4 avril 2018 de 11h à 13h en salle Freinet F 105 « L’enseignement supérieur en France et au Japon : une perspective comparative » 日本およびフランスにおける高等教育:比較の観点から

 

  • Les conférences seront prononcées en français. Monsieur Shiratori travaille sur l’évolution de l’enseignement supérieur, la question des migrations (ex. les immigrés chinois en France) et la fondation de la sociologie française (Durkheim). Il est aussi traducteur du français au japonais, ayant participé à la traduction des ouvrages de Pierre Ansart, Luc Boltanski et Eve Chiapello, Christopje Charle, Yves Deloye…

Définition, différenciation et Ciblage des populations en danger/dangereuses à Mayotte (Dicibl)

Condro, M., Féliu, F., Hachimi Alaoui, M., Lemercier, E., Muni Toke, V., & Palomares, E. (2018). Définition, différenciation et Ciblage des populations en danger/dangereuses à Mayotte (Dicibl) (p. 137). sous la direction scientifique de E. Lemercier et E. Palomares: Drees-Mire, CNAF.