Fasting and weight-loss restrictive diet practices among 2,700 cancer survivors: results from the NutriNet-Santé cohort.

Dans le cadre du groupe de travail sur le jeûne, régimes restrictifs et cancer : revue systématique des données scientifiques et analyse socio-anthropologique sur la place du jeûne en France un nouvel article a été publié :

Fassier, P. et al., « Fasting and weight-loss restrictive diet practices among 2,700 cancer survivors: results from the NutriNet-Santé cohort », International Journal of Cancer, décembre 2018, vol. 143, n° 11, pp. 2687‑2697.

Nutrition is often used by cancer survivors as a lever to take charge of their own health. However, some dietary behaviors are not currently recommended for patients without medical supervision. Our study aimed at evaluating weight-loss restrictive diets and fasting practices among cancer survivors of the NutriNet-Santé cohort, as well as related socio-demographic and lifestyle factors. In October 2016, 2,741 cancer survivors had completed a specific questionnaire about their practices. Fasting and non-fasting patients (respectively dieting and non-dieting) were compared using logistic regression models. Analyses were weighted according to the age, gender, and cancer location distribution of French cancer cases. 13.8% had already practiced weight-loss restrictive diet as their diagnosis. They were more likely to be women, professionally active, overweight/obese, to use dietary supplements and to have breast cancer (all p < 0.05). 6.0% had already fasted, 3.5% as their diagnosis. They were more likely to be younger, with higher educational level, higher incomes, professionally active, to have a healthy weight, and to use dietary supplements (all p < 0.05). Fasting was associated with the opinion that such practice could improve cancer prognosis (p < 0.0001). Patients who received nutritional information from health care professionals were less likely to practice fasting or weight-loss restrictive diet (0.42[0.27-0.66], p < 0.0001 and 0.49[0.38-0.64], p < 0.0001 respectively). Our study provided original results suggesting that weight-loss restrictive diets are widely practiced by cancer survivors. Fasting was less common in our study though non negligible. Sources of nutritional information received as cancer diagnosis seemed to be a key determinant of these practices.

8e Congrès International des Recherches féministes dans la Francophonie : Réalités, luttes, utopies

5 chercheur.e.s du laboratoires seront présent.e.s lors du 8e Congrès International des Recherches féministes dans la Francophonie : « Réalités, luttes, utopies » qui se déroule fin aout 2018. Un « colloque » est coordonné par S. Devineau sur la question de « la Mixité dans les métiers de la prime enfance » :

Charpenel, M., « Les groupes d’entraide à l’allaitement maternel, espaces de renforcement des normes ou lieux de contestation de l’ordre social genré ? »,  8e Congrès International des Recherches féministes dans la Francophonie : Réalités, luttes, utopies, Nanterre, CIRFF, Paris 10, 27-28 aout, 2018. Résumé : À partir de l’étude d’un forum de soutien à l’allaitement maternel sur le web, cette communication propose d’interroger les processus de politisation à l’oeuvre dans les groupes d’entraide. En portant attention à la fois aux savoirs sur l’allaitement construits et mobilisés dans ces groupes, ainsi qu’aux normes de parentalité qui s’y expriment, j’essaierai de répondre aux interrogations suivantes : les groupes d’entraide à l’allaitement maternel parviennent-ils paradoxalement à faire d’une identité politique construite sur un rôle genré, soumis à de nombreux devoirs, le support d’un processus de subjectivation et de critique de l’ordre social ? Ou sont-ils au contraire le lieu de renforcement des normes, via notamment un processus  d’universalisation des savoirs issus de l’expérience.

 

Devineau, S., Feliu, F. et Valentin, S., « Les expériences personnelles et professionnelles des rares hommes exerçant à l’école maternelle et en crèche », 8e Congrès International des Recherches féministes dans la Francophonie : Réalités, luttes, utopies, Nanterre, CIRFF, Paris 10, 27-28 aout, 2018. Résumé : L’arrivée d’hommes dans des collectifs de travail constitués sur la base d’une activité féminine produit une mise en lumière de l’activité de travail jusqu’ici invisibilisée. Sera ainsi observé ce que redéfinissent les hommes dans le travail en crèche et en maternelle. A travers plusieurs enquêtes, le propos sera centré sur une mise en perspective des mécanismes sociaux de la qualification d’emplois féminins à travers une naturalisation des gestes de travail dédiés au soin des jeunes enfants.

Haller, Z., « La prise de parole dans les espaces militants : la démocratie à l’épreuve du genre », 8e Congrès International des Recherches féministes dans la Francophonie : Réalités, luttes, utopies, Nanterre, CIRFF, Paris 10, 27-28 aout, 2018. Résumé : Cette communication portera sur la dimension genrée de la prise de parole en situation d’assemblée dans les milieux syndicaux. J’appuierai mes propos sur une enquête réalisée auprès de quatre syndicats de la FSU : le SNUIPP, le SNES, le SNUEP et le SNEP. J’étudierai la répartition de la parole entre les femmes et les hommes, en termes quantitatif et qualitatif, ainsi que l’attention accordée à leurs propos et leurs liens avec un éventuel fonctionnement genré des structures syndicales.

Haller, Z., « Renouvellement générationnel au sein de structures syndicales : quelles conséquences sur la prise en charge des questions féministes ? », 8e Congrès International des Recherches féministes dans la Francophonie : Réalités, luttes, utopies, Nanterre, CIRFF, Paris 10, 27-28 aout, 2018. Résumé : À partir d’une enquête auprès de quatre syndicats enseignants de la FSU (Fédération Syndicale Unitaire), cette communication propose d’étudier les conséquences du renouvellement générationnel sur la prise en charge des questions féministes par les structures syndicales.Actuellement, les fondatrices des différentes structures féministes de la FSU, qui disposent pour certaines d’un large réseau au sein du monde associatif, atteignent l’âge de la retraite et quittent progressivement les  responsabilités qu’elles occupaient. Elles peinent à recruter des militant·e·s pour les remplacer et faire perdurer ces structures féministes au sein des organisations syndicales. En effet, malgré les discours volontaristes des directions syndicales, la cause des femmes occupe une place marginale dans leur agenda revendicatif. En outre, les luttes féministes, notamment lorsqu’elles concernent la place des femmes au sein même des structures syndicales, font régulièrement l’objet de réactions de rejet, principalement de la part des plus jeunes militant·e·s aux yeux de qui le féminisme passe aujourd’hui comme obsolète. De quelle place et de quelle influence les structures féministes bénéficient-elles aujourd’hui au sein de la FSU et de ses syndicats, et quel nouveau mode de recrutement et de fonctionnement ce contexte de désyndicalisation et de défiance à l’égard du féminisme a-t-il imposé ?

Couvry, C., « Thibaut Muzergues, La quadrature des classes. Comment de nouvelles classes sociales bouleversent les systèmes de partis en Occident », Lectures, juin 2018,

Couvry, C., « Thibaut Muzergues, La quadrature des classes. Comment de nouvelles classes sociales bouleversent les systèmes de partis en Occident », Lectures, juin 2018, [En ligne]. <http://journals.openedition.org/lectures/25174>. (Consulté le 2 juillet 2018).
En France, les résultats du premier tour des élections présidentielles de 2017 ont été serrés entre les quatre premiers candidats et ont montré que le clivage binaire entre gauche et droite n’était plus aussi saillant que par le passé. Considérant que cette situation relève d’une transformation profonde des systèmes politiques en Occident, Thibault Muzergues défend la thèse selon laquelle quatre catégories différentes d’électeurs sont actuellement influentes et redéfinissent le système politique en un jeu quadripartite. Les quatre « classes sociales » identifiées par l’auteur ne sont pas nécessairement antagonistes et se distinguent en ce sens d’une acception marxienne du terme. Quel est leur profil sociologique ? Comment ces nouvelles classes redéfinissent-elle l’offre politique et interagissent-elles par le jeu des coalitions ? Portant un regard croisé sur les situations sociologiques et politiques dans différents pays de l’Union européenne et d’Amérique du Nord, cet ouvrage propose de faire la lumière sur les reconfigurations de l’électorat et des coalitions dans le monde occidental tout en identifiant quelques stratégies gagnantes et scénarios possibles pour les prochaines élections.
[…]

Devineau, S. et al., « Working in Higher Education in France Today: A Specific Challenge for Women »

Devineau, S. et al., « Working in Higher Education in France Today: A Specific Challenge for Women », International Journal of Higher Education, juin 2018, vol. 7, n° 3, p. 209.

Abstract

By 2017, French higher education had undergone a dramatic restructuration following the Bologna process twenty years earlier which impact all the European universities (Rüegg, 2010), and the implementation of the French LRU in 2007 (Stavrou, 2017). Some studies examined this new model’s effect on university academics through international or european comparative approaches (Musselin, 2008 ; Tiechler, Höhle, 2013). A decade after the French LRU, our particular focus concerns the activity of women with children like in others organizations (Bercot, 2014). The associate professors have to overcome in a very competitive context where the time management is a real challenge as the 3 coordinators at different levels in the faculty point it out. At first, an extensive survey (1409 returned questionnaires) shows that women are significantly more concern than men by these contraints. Then, in a qualitative approach, some 28 biographical interviews identify the different strategies women find.

Dysolab à l’ISA de Toronto : 15-20 juillet

Six sociologues de Dysolab seront à l’ISA à Toronto en juillet 2018 !

Cohen P., Bellenchombre L., Féliu F., French Configurations of the Promotion and Practices of Fasting: Emerging Tools of Reflexivity and Ongoing Blurring Boundaries between Conventional and Unconventional Medicine

Devineau S., Couvry C., Féliu F., Women As Teachers and Researchers : Which Strategies to Stay in the Race ?

Carpier G., Cohen P., ‘Integrative Health’ As a Political Project: Institutional Arrangements Towards CAM at the Federal Level in the U.S.

 

Bidois, A. et Rozay, A.-S. (éds.), Osons la technique. Patrimoine scientifique et technique en Normandie, Rouen, Editions point de vues, 2018,

Bidois, A. et Rozay, A.-S. (éds.), Osons la technique. Patrimoine scientifique et technique en Normandie, Rouen, Editions point de vues, 2018

 

28 portraits d’instruments scientifiques et techniques commentés par des historiens, des sociologues, des physiciens, des collectionneurs ou encore des conservateurs.

À l’occasion de son dixième anniversaire, le réseau Résitech vous invite à découvrir quelques pièces du patrimoine scientifique et technique en Normandie.

Condro, M., Girard, V., & Palomares, E. (2018). How to Identify and Select Citizens Entitled to Social Housing in a Postcolonial Situation? Administrative Agents Dealing with Changing Bureaucratic Norms in a French Overseas Administrative Department.

Condro, M., Girard, V., & Palomares, E. (2018). How to Identify and Select Citizens Entitled to Social Housing in a Postcolonial Situation? Administrative Agents Dealing with Changing Bureaucratic Norms in a French Overseas Administrative Department. In L. Barrault-Stella & P.-E. Weill (Éd.), Creating Target Publics for Welfare Policies: A Comparative and Multi-level Approach (p. 177‑198). Springer International Publishing.
Consulté à l’adresse //www.springer.com/in/book/9783319895956

Chapitre d’ouvrage : Devineau, S. ; Laplace, C. (2018). Hair as an indicator of liberation: Lesbian’s biographical paths

Devineau, S., & Laplace, C. (2018). Hair as an indicator of liberation: Lesbian’s biographical paths. In A. Kama & S. Barak-Brandes (Éd.), Feminist Interrogations of Women’s Head Hair: Crown of Glory and Shame. Londres: Routledge. Consulté à l’adresse https://www.routledge.com/Feminist-Interrogations-of-Womens-Head-Hair-Crown-of-Glory-and-Shame/Barak-Brandes-Kama/p/book/9781138581418

Dupuy, C. (2018). Pouvoir syndical et subordination salariale dans le monde associatif. Présenté à Sociologie des mondes associatifs, Paris: RT 35 de l’AFS, 13 avril.

Camille Dupuy interviendra le vendredi 13 avril au sein du séminaire du séminaire du RT 35 « Sociologie des mondes associatifs » de l’Association française de sociologie de 9h30 à 12h30.

La séance sera consacrée à deux interventions :

Camille Dupuy (Université de Rouen, DYSOLAB) : « Pouvoir syndical et subordination salariale dans le monde associatif »

Thibaut Menoux (Université de Nantes, CENS) : « Exister face au pouvoir économique. Le répertoire d’action symbolique d’une association professionnelle »

Les interventions seront discutées par Eric Cheynis (Université de Haute Alsace, SAGE).

Mevel, E. (2018). Emmanuelle Savignac, Yanita Andonova, Pierre Lénel, Anne Monjaret, Aude Seurrat (dir.), Le travail de la gamification. Enjeux, modalités et rhétoriques de la translation du jeu au travail. Lectures. Consulté à l’adresse http://journals.openedition.org/lectures/24513

Emmanuelle Savignac, Yanita Andonova, Pierre Lénel, Anne Monjaret, Aude Seurrat (dir.), Le travail de la gamification. Enjeux, modalités et rhétoriques de la translation du jeu au travail

Ellie Mevel
Le travail de la gamification
Emmanuelle Savignac, Yanita Andonova, Pierre Lénel, Anne Monjaret, Aude Seurrat (dir.), Le travail de la gamification. Enjeux, modalités et rhétoriques de la translation du jeu au travail, Bruxelles, Peter Lang, coll. « ICCA », 2017, 202 p., ISBN : 978-2-8076-0487-2.

Haut de page

Texte intégral

  • 1 Sur ce sujet voir : Emmanuelle Savignac, « Carnaval d’entreprise et spectacularisation de l’ordre m (…)
  • 2 Deterding, S., Dixon, D., Khaled, R. et al., “From game design elements to gamefulness: defining ga (…)

1Les challenges, les jeux de rôles et de simulation ou les serious game sont devenus des pratiques courantes dans le domaine du travail et de la formation1. Le recours croissant aux jeux dans les contextes professionnels dans le but d’optimiser la performance, l’apprentissage ou la productivité soulève une réflexion sur l’évolution des pratiques et des discours managériaux. Les contributions réunies dans cet ouvrage collectif mobilisent le concept de gamification – qui fait référence à « l’usage d’éléments de game design dans des contextes autres que de jeu » (Deterding et al. 2011)2 – afin d’explorer, à partir d’approches et de terrains variés, la question de l’importation des structures du jeu dans les contextes de travail et de formation. Ainsi, cet ouvrage invite à dépasser l’opposition traditionnelle entre les activités de jeu et les activités de travail et permet de concilier deux champs de recherche souvent envisagés comme contradictoires.

[http://journals.openedition.org/lectures/24513]

Le Henaff, Y. (2018). Modalités de revalorisation en chirurgie esthétique : le cas des techniques d’injection. Présenté à Les corps en transformation : chirurgie, genre et santé, Paris: AMADES, 13 avril.

Le Henaff, Y. (2018). Modalités de revalorisation en chirurgie esthétique : le cas des techniques d’injection. Présenté à Les corps en transformation : chirurgie, genre et santé, Paris: AMADES, 13 avril.

Dans cette communication, nous nous proposons de questionner les transformations récentes qui touchent le monde des chirurgiens esthétiques. Dans le cadre de leur pratique, les actes de médecine esthétique – des injections principalement – ont pris une place croissante, modifiant largement leur quotidien professionnel, les frontières de leur activité, le cadre de la relation avec la clientèle et leurs gestes techniques, moins intrusifs. Cette réappropriation engage en outre à une lutte de territoire avec les médecins esthétiques. Or, à l’aune de la culture de ce groupe professionnel, ces produits (toxine botulique et acide hyaluronique), apparus au tournant des années 1990, cumulent les facteurs dévalorisants : une faible technicité associée à un caractère peu spectaculaire. Cette situation offre une étude de cas intéressante : l’agrégation d’actes initialement délégitimés dans ce groupe, inclinant à questionner les conditions et les compromis permettant à ces chirurgiens de négocier cette aversion morale. L’évolution de ce groupe professionnel peut utilement être analysée par la concurrence au niveau des groupes (pour le contrôle d’une juridiction), mais aussi au niveau interindividuel.

Définition, différenciation et Ciblage des populations en danger/dangereuses à Mayotte (Dicibl)

Condro, M., Féliu, F., Hachimi Alaoui, M., Lemercier, E., Muni Toke, V., & Palomares, E. (2018). Définition, différenciation et Ciblage des populations en danger/dangereuses à Mayotte (Dicibl) (p. 137). sous la direction scientifique de E. Lemercier et E. Palomares: Drees-Mire, CNAF.

Jeunes et mouvement syndical : trajectoires d’engagements et stratégies organisationnelles

Vous pouvez consulter la synthèse du rapport :
Béroud, S., Chartier, F., Dupuy, C., Kahman, M., & Karel, Y. (2017). Jeunes et mouvement syndical : trajectoires d’engagements et stratégies organisationnelles (p. 316). CGT.

Myriam Odile Blin : Terrasses et kalachnikovs

, « Terrasses et kalachnikovs », REFSICOM [en ligne], L’identité dans tous ses états : 2. Catégories symboliques et enjeux sociaux, mis en ligne le 16 novembre 2017, consulté le 10 January 2018. URL: http://www.refsicom.org/364

Résumé : Cet article tente de saisir les positionnements idéologiques de la jeune génération visée par les attentats de novembre 2015, à Paris, à partir de la polémique créée sur les réseaux sociaux par le hashtag « je suis en terrasse ». Cette polémique est le symptôme d’une crise identitaire que le triple piège instauré par la montée sécuritaire, l’islamophobie et le regain nationaliste a engendrée. Un sous bassement politique conséquent semble manquer à cette riposte. Le mise en perspective avec un autre attentat en Côte d’Ivoire quelques mois plus tard montre la difficulté du microcosme qui fréquente les terrasses de café, à Paris, et s’exprime avec ce hashtag, à envisager le contexte global et politique plus vaste qui a engendré les attentats. La légèreté du hashtag considéré ne révèle-t-elle pas une certaine vacuité face aux enjeux contemporains du monde ?